Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mille et une vies

Dans une autre vie, j’ai voulu devenir écrivain. C’était un sacré problème. Je commençais toujours mes histoires par « Dans le Pas de Calais… » Et mon histoire s’arrêtait là. Un fer à cheval dans un verre d’eau. Le Pas de Calais, je me disais, c’est comme...

Lire la suite

Nos lits sont remplis de cafards géants...

… invisibles d’acariens masqués marchant au pas cadencé de l’amertume de moutons hargneux sans collier perdus –mais pas pour tout le monde d’araignées lumineuses impatientes et sans pitié de tiques hémophiles à l’affût d’une peau laiteuse et écœurante...

Lire la suite

Un Monde Qui S'écroule (5/5 fin)

Marine avait atterri chez une copine célibataire. Elle avait préféré éteindre son portable. D’abord parce que c’est plus poli, ensuite parce qu’elle n’avait plus du tout envie d’entendre le son de la voix de Julien. Elle se sentait meurtrie. Vidée. Larguée....

Lire la suite

Un Monde Qui S'écroule (4/5)

Cette fois c’est lui qui raccrocha le premier. Avant, de rage, de jeter son pot de Danette contre le mur du salon. Le restant de crème à la vanille faisait des drôles d’arabesques sur la moquette murale. On aurait dit de la gouache beige crachée par la...

Lire la suite

Un Monde Qui S'écroule (3/5)

Plus tard, dans la rue, Marine observait les gens en train de s’interpeller et se faire des signes de reconnaissance comme s’ils étaient tous de la même famille. Nous ne sommes pourtant pas en Amérique, songea-t-elle. Pas encore. Des petits groupes s’agglutinaient...

Lire la suite

Un Monde Qui S'écroule (2/5)

- Tu es ignoble, murmura Marine. - Oh… ? ! Julien se rendit compte que sa voix n’était pas loin de flancher à présent. Comme si un nœud coulant lui enserrait la gorge. Est-il vrai que les pendus bandent au moment fatidique ? se demanda-t-il en se grattant...

Lire la suite

Un Monde Qui S'écroule (1/5)

LE 11 SEPTEMBRE 2001, au moment même où s’écroulait la première tour du World Trade Center, Marine annonça à Julien qu’elle le quittait parce que, selon elle, il n’avait pas toujours la bite très propre. « Fichtre !… » pensa d’abord le jeune homme en...

Lire la suite

L'HOMME DECHU

La dernière fois que nous étions sérieusement engueulés le boss et moi -je veux dire avant que les choses ne dégénèrent réellement, il se tenait raide comme un piquet devant la porte de son bureau et me postillonnait à la figure. - QUI C'EST QUI A CHARGE...

Lire la suite

Epitaphe (3ème et dernière partie)

Des gouttes de sueur se sont mises à perler du front de Paul. Ses lèvres ont tremblé comme s’il allait se mettre à chanter l’Ave Maria de Gounod en play-back. Il faisait un peu pitié à vrai dire. - Au cimetière… ? Mais heu… non, ça va pas être possible...

Lire la suite

EPITAPHE (2ème partie)

Avant de partir, Paul m’a gratifié d’un clin d’œil appuyé. Il m’a demandé si j’avais besoin de quelque chose. Je lui ai retourné la question et il m’a serré dans ses bras brutalement. Il sentait la sueur. Très fort. Je me suis raisonné en me disant qu’un...

Lire la suite

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>